255 nouvelles reçues ! Et maintenant ?

L'appel à textes pour le Lufthunger Pulp n°1 est terminé. On vous explique ce qui va se passer ensuite.
Nicolas Parisi
Nicolas Parisi
Cofondateur du Club, auteur de nouvelles parues dans diverses revues, je m’intéresse particulièrement à la stylistique et ses applications pratiques à l’écriture. En lire plus

255 nouvelles reçues ! Et maintenant ?

L'appel à textes pour le Lufthunger Pulp n°1 est terminé. On vous explique ce qui va se passer ensuite.

255 nouvelles reçues ! Et maintenant ?

L'appel à textes pour le Lufthunger Pulp n°1 est terminé. On vous explique ce qui va se passer ensuite.

L’appel à textes pour le Lufthunger Pulp n°1 s’est terminé le 15.12.2021 et on est super content de vous annoncer que la participation a été exceptionnelle.

 

On a reçu 255 nouvelles !

 

Alors, à tous les participants qui nous ont fait confiance en nous envoyant leur nouvelle, on tenait à vous dire un grand MERCI.

 

Beaucoup d’entre vous nous ont exprimé leur intérêt pour la démarche de transparence que l’on mettait en place, aussi on va poursuivre sur cette lancée et continuer de vous tenir au courant.

Qu’est-ce qui se passe maintenant ?

Depuis la fin de l’AT, on est occupé à finaliser les préparatifs de la campagne et, surtout, à lire toutes les nouvelles qu’on a reçues.

 

On passe un peu nos journées à ça en ce moment…

 

Mais c’est super excitant, parce que le niveau de qualité globale des textes qu’on a reçu est assez dingue ! Et ça, c’est une chance incroyable pour notre premier numéro.

 

Concrètement, ce que ça signifie, c’est que pour la sélection que l’on opère, la qualité de l’écriture seule ne sera pas un critère suffisant de sélection. Oui, ça reste nécessaire, mais les textes retenus ne devront pas simplement avoir été bien écrits. Ils devront bien fonctionner ensemble, former un ensemble cohérent et donc, une véritable œuvre collective.

 

On annoncera le 25 janvier 2022 les auteurs dont les nouvelles paraitront dans le Lufthunger Pulp n°1.

Comment va se dérouler la campagne ?

Comme annoncé dans notre appel à textes, notre Pulp fera l’objet d’une campagne de financement participatif afin de prévendre une partie (le plus possible) des exemplaires.

 

Si on a choisi ce mode de fonctionnement, c’est parce qu’il correspond à la manière la plus engageante de vendre notre premier numéro et donc de s’assurer qu’il sera lu.

 

On va partir pour 45 jours de communication intensive autour du Lufthunger Pulp n°1 et des auteurs qui ont participé à sa création. Ça fait des mois qu’on s’y prépare et on a plutôt hâte !

 

La campagne débutera le 10 janvier 2022 et prendra fin le 25 février.

Pourquoi la campagne débute-t-elle avant l’annonce des auteurs retenus ?

Comme évoqué plus haut, la campagne débutera le 10 janvier et les auteurs retenus seront révélés le 25.

 

Pour comprendre pourquoi on a séquencé ainsi la timeline, il faut se faire un peu de théorie sur les financements participatifs.

1/ Le galet dans la mare

Le galet qui tombe dans la mare et génère des cercles concentriques de plus en plus grands est l’une des meilleures images pour représenter le fonctionnement d’un financement participatif.

 

Les vaguelettes s’éloignent du point d’impact (nous), initialement portées par les personnes qui nous sont les plus proches, puis par des moins proches, et des encore moins proches, etc… jusqu’à ce que les vaguelettes se résorbent car ayant atteint des cercles tellement éloignés de nous que les personnes qui nagent à ces latitudes ne nous connaissent pas et n’ont de toute façon aucune intention de nous connaître.

 

Parfois, miracle, les vaguelettes sont portées par des gens qu’on ne connaît pas, même au quatorzième degré, et qui ne nous connaissent pas non plus. C’est ce qui a pu se produire sur des campagnes dont le succès a été phénoménal.


C’est une possibilité, mais trop improbable pour qu’on puisse compter dessus.

2/ La vie d’une campagne

Sauf quelques rares exceptions, les campagnes de financement participatif se découpent en trois grands temps de vie :

 

  • L’excitation du lancement
  • La période morte du milieu
  • La pression de la fin

 

Les noms que j’ai donnés gâchent un peu le suspens, mais on est là pour expliquer clairement les choses.


Donc, ce qu’il se passe en général lorsqu’une campagne est lancée, c’est qu’il y a beaucoup de contributeurs au cours des trois premiers jours. Ce sont les cercles concentriques les plus proches des porteurs de projet qui s’empressent de participer et d’offrir leur soutien.


Et ensuite, il ne se passe plus grand-chose jusqu’à ce que l’on se rapproche des derniers jours. C’est pour ça que l’on ne voit pas de campagne qui dure plus de quelques semaines. Au bout d’un moment, les personnes se désintéressent naturellement du projet (notamment car la communication peut avoir tendance à se répéter : « on est à tant ! Il nous manque tant ! »).


Mais, au cours de la dernière semaine, portée par des annonces de type : « Plus que trois jours pour participer ! », ou : « On compte sur vous, on y est presque ! », la campagne renaît un peu de ses cendres et retrouve son élan.

3/ Dans la pratique

Pourquoi on a pris le temps de vous expliquer tout ça ? Eh bien pour expliquer pourquoi les auteurs sélectionnés seront annoncés 15 jours après le début de la campagne.

 

Non seulement annoncer les auteurs retenus le 25 janvier va relancer l’élan de la campagne en plein dans sa période morte, mais on compte aussi réaliser des interviews de ces auteurs et les poster à intervalle régulier afin de remplir le mois restant.

 

Ces interviews permettront de mettre en avant les auteurs (et pas que vis-à-vis de leur participation au Lufthunger Pulp n°1, car on parlera aussi de leurs potentielles précédentes publications, de leurs futurs projets d’écriture, etc.), de recréer de l’engagement pour la campagne et, enfin, si les auteurs acceptent de partager l’interview sur leurs réseaux sociaux, d’envoyer un petit galet faire des ricochets de leur côté et potentiellement générer des vaguelettes dans un coin de la mare que nos propres cercles concentriques n’auraient sinon jamais atteint.

 

Notre idée, c’est de faire en sorte que tout le monde soit gagnant : que les auteurs et le Pulp soient mis en avant et gagnent en visibilité.

Les auteurs doivent-ils participer au financement ?

NON. À part s’ils souhaitent acquérir le poster qu’on offre en échange d’un des niveaux de contribution, les auteurs n’ont aucun intérêt de participer au financement. Non seulement les auteurs retenus reçoivent deux exemplaires gratuits, mais ils ont en plus la possibilité d’acheter des exemplaires supplémentaires à prix auteur, à 75 % du prix de vente publique.

 

Donc, non, les auteurs n’ont pas de réel intérêt à participer au financement.

 

D’ailleurs, s’il y a des participants à l’AT qui comptaient dans tous les cas acquérir le Pulp (qu’ils soient retenus ou non), on leur conseille d’attendre le 25 janvier pour voir s’ils font partie des sélectionnés et recevront donc les deux exemplaires gratuits.

 

Mais, même si les auteurs n’ont pas à participer au financement, on espère cependant qu’ils seront partants pour participer à la communication en acceptant notamment qu’on les interview (le format n’est pas encore fixé et dépendra aussi du niveau de confort/timidité des auteurs : vidéo ou article) et en postant l’interview en question sur leurs réseaux sociaux.

Bon, la campagne c’est cool, mais si on participe, quand est-ce qu’on recevra le Pulp ?

C’est là qu’il y a une petit inconnue. Du moins x petites inconnues, x étant le nombre d’auteurs sélectionnés.

 

Concrètement, ça va dépendre de la rapidité avec laquelle on valide les corrections sur chaque nouvelle et de combien de temps on va devoir attendre le BAT de chaque auteur.

 

On estime cependant que le Pulp sera envoyé chez tous les participants vers le milieu du printemps (Avril/mai).

Et après la campagne c’est fini ?

NON ! Le Pulp restera en vente sur notre site. Ça veut dire que passé la campagne et les premières ventes, votre nouvelle (si elle devait être retenue) ne tombera pas dans l’oubli.

 

Et si la campagne est un succès (i.e on dépasse assez l’objectif initial, ce qui permet d’effectuer un tirage supérieur aux 200 exemplaires prévus et donc de compresser assez les coûts), on pourra même activement tenter de placer le Pulp en librairie

Top ! Vous allez organiser un évènement pour le lancement du Pulp quand il sera imprimé ?

OUI ! L’un des points qui nous embête un peu c’est qu’on aura pas le budget (vous verrez les calculs au moment du lancement de la campagne, c’est serré!) pour inviter à nos frais les auteurs à venir, mais oui, on va organiser un petit truc pour le lancement.

 

Le lieu et les modalités dépendront grandement du succès de la campagne, mais dans tous les cas, c’est quelque chose qui est prévu.

On continuera de vous tenir au courant, mais si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser en commentaire !

 

On vous souhaite un joyeux Noël 🙂

15 réponses

  1. Bravo..
    A l’heure où la transparence est un vain mot dans notre pays, il est malheureusement remarquable de remarquer la vôtre.
    A tres bientôt donc.

  2. J’ai cru comprendre que vous êtes sur Toulouse.
    Vu que nous sommes “païs”, si jamais j’ai la chance d’être retenue et si cela n’empiète pas sur mes heures de travail, je serai sans doute présente pour l’événement.😀
    Merci pour toutes ces précisions, je rejoins la personne précédente. Au moins, vos explications sont claires et on comprend tout!☺️
    Bonnes fêtes.

    1. Salut Marie-José !
      Oui, nous sommes effectivement basés sur Toulouse ! Notons que, quels que soient les résultats, l’évènement sera probablement ouvert à tous.
      On vous tiendra au courant de tout ça dans un prochain article ! 😉
      Bonnes fêtes à toi aussi

  3. Vous pouvez compter sur moi pour diffuser l’information auprès de tous mes amis, famille et atelier d’écriture histoire de soutenir les petits cercles concentriques afin qu’ils restent vigoureux vers l’infini et au-delà ;).

  4. On peut dire que vous savez nous “aguicher” avec vos messages. L’attente des résultats n’en est que plus brûlante. Tiendrons-nous jusqu’au 25 janvier?!
    D’ici-là, et dans la fièvre de l’attente, très belle fin d’année aux organisateurs et aux contributeurs.

    1. Le plaisir est pour nous !
      Heureux qu’ils te plaisent, n’hésite d’ailleurs pas à nous partager ton avis ici pour par notre formulaire de contact !
      Bonne fin d’année à toi aussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jetez un oeil à nos

Autres articles