Les forums rp : des lieux d’entraînement pour écrivain ?

Connaissez vous les forums rp, ces sites où l'on incarne un personnage et interagit avec d'autres personnes ? Non ? Parfait.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Mathieu Begot
Mathieu Begot
Salut, moi c’est Mathieu ! Je suis passionné par les genres de l’imaginaire, la culture japonaise, mon chien et les commentaires que vous laissez sous mes articles ! En lire plus

Les forums rp : des lieux d’entraînement pour écrivain ?

Connaissez vous les forums rp, ces sites où l'on incarne un personnage et interagit avec d'autres personnes ? Non ? Parfait.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Les forums rp : des lieux d’entraînement pour écrivain ?

Connaissez vous les forums rp, ces sites où l'on incarne un personnage et interagit avec d'autres personnes ? Non ? Parfait.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
un homme et son ordinateur pour signifier un lien avec les forums rp

Si vous êtes passé sur ma page auteur, vous avez certainement pu voir que :

1. Je suis un fan de worldbuilding ;

2. J’arpente intensément les forums RPs.

Il faut savoir que, de par mes aspirations d’écrivain, j’ai longtemps rougi de ce passe-temps qui, non content d’être chronophage au possible, ne produit « rien » dans l’absolu (au sens où il y a peu de chance que, si vous me demandiez de vous filer l’un de mes textes, je vous envoie l’URL de mon dernier forum avec le pseudo de mon perso).

Et pourtant, j’ai toujours eu l’intuition que ces mêmes forums m’apportaient sincèrement quelque chose, que ce soit au niveau du style, de la conception des trames ou de la manière de construire un personnage.

Je préfère vous prévenir : cet article n’a absolument pas pour objectif de tous vous convertir à l’un de mes loisirs préférés et de vous donner rendez-vous sur un forum. Loin de là. Si je l’écris, c’est pour discuter des rapports qu’entretiennent l’écriture de roman ou nouvelle et celle sur forum RP pour, peut-être, réussir à déterminer si oui ou non les forums rp sont de potentiels camps d’entraînement pour jeunes écrivains.

Commençons par un brin de définition.

Un forum RP, c’est quoi ?

Un forum RP est un site sur lequel se regroupent des joueurs pour incarner des personnages par écrit dans un univers défini à l’avance. Quelques règles s’ajoutent à ce constat :

— L’univers choisi définit la grande majorité des possibilités des joueurs, ce qui leur permet de s’affranchir (pour le meilleur et pour le pire) de la création d’un contexte général. Il est peu probable que vous soyez un space marines sur un forum Naruto, ou un maître Jedi à Poudlard.

— Bien que l’univers soit globalement défini à l’avance (il faut bien commencer quelque part), les actions des joueurs pourront avoir une incidence sur le contexte proposé par le forum.

— Les forums RP proposent de jouer dans différentes factions plus ou moins liées, ce qui mettra au contact des joueurs dont les personnages ont des objectifs similaires, ou absolument opposés.

— Les actions des personnages se déroulent au travers de RPs (roleplay), qui sont une suite de messages plus ou moins longs (le minimum demandé tourne généralement autour de 300 mots) échangée par les joueurs dont les personnages sont concernés.

— Outre une quantité minimale requise (et un respect des règles de grammaire les plus élémentaires), il n’y a aucune exigence quant aux modalités d’écriture (pdv du narrateur, temps du récit, niveau de langage, etc.). Ces dernières sont donc entièrement laissées à l’appréciation des joueurs (qui pourront en changer d’un RP à l’autre sans le moindre problème).

— Il est demandé au joueur, après la création d’un compte sur le forum, de faire une fiche de présentation de son personnage (âge, sexe, faction, histoire, description physique, psychologique) qui fait en quelque sorte office d’état des lieux.

— Un joueur ne peut, sauf cas extrêmement rare, pas revenir sur les actions de son personnage. Ce point est très important puisqu’il signifie que si le joueur a mis son personnage dans une situation où tous les paramètres possibles et imaginables indiquent qu’il finira en prison… Eh bien cela arrivera.

— Un joueur ne peut pas narrer les faits ou les dires du personnage d’un autre joueur sans son accord préalable.

Bon un forum RP ça n’est évidemment pas que cela. C’est aussi une communauté, beaucoup d’échanges avec les autres joueurs (que ce soit dans le cadre du rp ou en dehors), etc.

Communauté RP et écriture.

Nous venons de le dire : un forum RP (comme tout forum d’ailleurs) abrite une communauté plus ou moins dense. C’est grâce à cette communauté qu’existe le principe même de rp, puisqu’il repose sur l’échange entre les membres de ladite communauté.

L’intérêt de cette communauté (et des échanges qu’elle sous-entend) est qu’elle permet au jeune auteur d’interagir avec un grand nombre de personnes ayant une plume qui leur est propre, et que le jeune auteur n’aurait pas nécessairement envisagée par lui-même.

Ces techniques stylistiques plus ou moins rares (par exemple la rédaction à la deuxième personne), mises directement à disposition, pourront être incorporées à la plume du jeune écrivain (s’il le désire).

Attention, je ne dis pas que vous ne trouverez que des pépites sur les forums RPs. Vous y verrez des choses que vous considérerez comme des aberrations grammaticales, ou de la banalité à l’état pur… Mais vous aurez également l’occasion de trouver des plumes qui changeront votre manière d’aborder l’écriture et amélioreront (si l’on peut dire) votre style personnel.

De la chronophagie RPique.

Il n’existe bien évidemment pas que des avantages à la pratique du RP. Tout d’abord, à l’instar de l’écriture de roman, le RP est profondément chronophage. Que les joueurs écrivent vite ou non, le temps nécessaire à la lecture du rp, à l’imagination et la rédaction de la réponse, mais aussi toutes les interactions hors-RP (HRP), prennent du temps. D’autant plus lorsque le joueur apprécie la communauté portée par le forum.

On ne va pas dire que cette chronophagie est un problème ou encore qu’elle est à mettre sur le dos des autres joueurs… Mais j’estime qu’il est nécessaire de la connaître, car elle peut largement retarder les projets d’écriture en cours. Et si vous vous posez la question : je parle effectivement d’expérience.

 

Allez, quitte à parler des points « négatifs », autant mettre les pieds dans le plat et parler de la narration.

Proactivité narrative et absence de contrôle absolu.

On va le dire encore une fois : un RP est un échange de messages (ou post pour les intimes) entre deux ou plusieurs joueurs qui vont narrer/ illustrer/ décrire la rencontre de leurs personnages dans un cadre qu’ils auront plus ou moins défini (par exemple : les personnages se retrouvent dans la même taverne).

Cet échange entre les joueurs est une somme des interactions possibles de leurs personnages due au cadre qu’ils ont défini et aux caractères et expériences desdits personnages… Sauf que voilà : il est tout bonnement impossible d’être pleinement proactif dans la narration. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu’elle ne vous appartiendra pas qu’à vous, mais à l’ensemble des joueurs participants. Ce que cela signifie ?

Qui dit non-possession absolue de la trame en tant qu’auteur dit attente des réactions de l’autre. Cette attente de réaction limite grandement les possibilités du joueur s’il souhaite aborder l’écriture de rp comme un entraînement à l’écriture de roman ou nouvelle (cet aspect est très important pour comprendre en quoi il y a limite : un joueur ne désirant pas écrire de fictions en dehors du cadre du forum ne sera aucunement limité).

Cette limitation est perceptible sur deux grands aspects de l’écriture de roman.

Le rapport entre l'auteur et le futur.

Comme il s’agit d’un savant mélange d’attente et d’échange, le joueur ne peut prévoir que dans une certaine mesure ce qu’il adviendra (il reste commun de se mettre d’accord en amont sur certains points avec les autres joueurs) dans un RP.

Ce point rend très complexe (voire impossible) la mise en place de foreshadowing (vous savez, lorsque l’on glisse de petits indices qui indiquent que untel est un traître) ou d’ellipses narratives, parce que la personne en face de votre texte est un lecteur, mais également l’un des auteurs de cet ensemble narratif qu’est le RP en cours. C’est ce double état qui limite la gestion du futur de la narration dans le monde du rp.

Attention : il est tout à fait possible de glisser dans son RP des informations que quelque chose va arriver (que des méchants vont débarquer dans la taverne, par exemple), mais les autres joueurs auront loisir d’empêcher ces évènements d’advenir.

La gestion des dialogues

Oui, je sais, les dialogues ce n’est pas de la narration. Mais ce point est si proche du précédent que je me voyais mal le mettre ailleurs.

Dans un RP, chacun crée les dialogues de son personnage pour qu’ils correspondent au contexte en cours (lieu, ambiance, situation, dernières paroles d’un autre personnage, etc.) et à son personnage (caractère, envies, désirs, inclinations, etc.).

Comme dans le cas précédent, il est donc impossible de faire dire des choses aux personnages des autres joueurs, et surtout il faut attendre leur réponse avant de poursuivre ! Alors bon, c’est moins problématique puisqu’il existe une multitude de pnj (personnages non joueurs) capable de dire ce que l’on a besoin de faire apparaître…

Sauf qu’étant donné qu’ils sont des pnjs, eh bien les autres joueurs sont également capables d’influer sur eux, de les faire se contredire ou tout simplement mentir

Un avantage à l'absence de contrôle ?

Eh oui, même avec les problèmes que l’on vient de montrer dans la relation entre l’écriture de roman et l’absence de contrôle absolu inhérente au RP, il existe un avantage. Souvenez-vous de l’avant-dernière « règle » dont nous parlions plutôt : si un personnage se retrouve dans une situation où tout indique qu’il ira en prison, eh bien il ira.

Il faut savoir qu’un genre de réciproque existe : pour que son personnage obtienne ou devienne quelque chose, le joueur devra réunir les conditions nécessaires à ce fait (si vous voulez que votre personnage devienne le tavernier, il y a fort à parier que l’équipe de modération vous demandera de faire un RP le justifiant).

Alors vous allez sûrement me demander où se trouve l’avantage. C’est plutôt simple : développer un personnage sur un forum demande de la cohérence (principalement parce que, si tout le monde fait n’importe quoi, eh bien le forum finira par s’écrouler).

Cette cohérence, exigée par le principe même d’échange entre joueurs et la présence d’une instance encadrante (administrateurs et modérateurs), est un bon entraînement pour le jeune auteur puisqu’elle va pouvoir s’appliquer à ses projets personnels.

S’il est capable de prévoir et justifier l’évolution d’un personnage (faire apparaître chez le personnage l’envie de devenir tavernier, réunir l’argent, trouver le lieu, etc.) dans un cadre qu’il ne peut pas contrôler dans son intégralité, alors il y a fort à parier qu’il n’y parviendra que mieux dans un roman où, au contraire, il a le plein contrôle.

Contexte imposé et développement de personnage

En parlant de contrôle… J’ai déjà dû le dire 920193048929 fois : un joueur n’a pas de contrôle sur le contexte général du forum. Il n’a même pas un plein contrôle sur les RPs dans lesquels il échange avec les autres joueurs.

On peut donc se demander où se trouve le cœur de l’écriture dans le RP… Et la réponse est dans le développement de personnage. Quelles que soient les modalités narratives adoptées, le fait que le jeune auteur n’est en fait que son personnage sur lequel il applique pleinement son contrôle lui permettra d’affûter ses compétences dans le cadre du développement de personnage.

Tout le monde (ou presque) veut que son personnage ait quelque chose qui le démarque, qui le rende identifiable… Et la conception de sa fiche de  présentation est centrale pour cela : comment s’inscrit-il dans l’univers du forum ? Est-il opposé à l’ordre établi ? Quelles sont ses aspirations ? Pourquoi les a-t-il ? etc.

Toutes ces questions permettent et obligent le joueur à créer une certaine profondeur chez son personnage, et ce avant même qu’il ne commence effectivement à jouer !

Et le mieux est que ça ne s’arrête pas là. L’ensemble des interactions générées par les joueurs finiront forcément par avoir une incidence sur le personnage (qu’elle soit désirée ou non) et donc par le transformer de manière plus ou moins profonde… Vous voyez où je veux en venir, n’est-ce pas ? Le joueur n’aura pas nécessairement à prévoir l’arc de développement de son personnage : il pourra simplement l’observer et en comprendre les mécanismes (c’est-à-dire comprendre ce qui a généré le changement chez son personnage) pour les réappliquer dans ces propres projets.

Pour conclure ?

Bon… Un forum RP, c’est en soi beaucoup plus que tout ça. C’est bien plus que simplement de l’entraînement. Le cas échéant, je ne les arpenterais plus depuis longtemps.

Mais revenons-en à notre sujet. D’un point de vue strictement objectif, l’écriture RP n’est à surtout pas confondre avec l’écriture de roman : le joueur n’a de contrôle que sur une partie du contexte et se retrouve donc dépourvu d’une partie des aspects narratifs inhérents à l’écriture de roman ou de nouvelles (le foreshadowing ou la pleine gestion des dialogues).

Tout n’est pas noir ! Les interactions avec d’autres joueurs lui permettront non seulement de découvrir des modalités narratives qu’il n’avait peut-être pas envisagées, mais aussi à mieux appréhender le développement de ses personnages ! Et c’est quand même pas mal quand on y réfléchit !

Et voilà, je pense avoir fait le tour de la question. Et vous, avez-vous déjà rejoint un forum RP ? Cela vous a-t-il apporté quelque chose d’un point de vue de l’écriture ? Venez nous en parler en commentaire !

Et notez qu’il y aura sûrement bientôt un article sur les forums d’écritures, qu’il ne faut surtout pas confondre avec les forums RP… Mais nous en discuterons une prochaine fois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jetez un oeil à nos

Autres articles